wild rosen.

Forum bazar
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fiche de Khris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nicolens



Messages : 23
Points : 45
Date d'inscription : 14/05/2017

MessageSujet: Fiche de Khris   Lun 26 Juin - 21:31


 
Khris William Doherty

 
And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

 

Informations personnage


  Nom : Doherty, un nom que je porte fièrement, en tant qu’aîné de la fratrie
  Prénoms : Khris William. Je n’ai jamais eu d’explications sur ces prénoms, mais je sais que mes parents n’avaient certainement pas pensé au fait que mes initiales, KWD, correspondaient au dinar koweïtien
  Date et lieu de naissance : Je suis né le 6 octobre 1988
  Age : 28 ans
  Nationalité : Américaine
  Origines : Anglaise par mon père, et américaine par ma mère
  Orientation sexuelle : Hétérosexuel, pour toujours et à jamais
  Statut civil : Célibataire
  Vie sexuelle :  Totalement fidèle quand je suis en couple, et j’ai l’habitude de ne partager ma couette qu’avec les femmes pour lesquelles mon coeur bat plus fort qu’en temps normal
  Statut social : Je suis quelqu’un de relativement aisé, grâce à ma famille, mais grâce aussi à mon travail.
  Profession(s) : Trader à Wall Street, mais aussi membre d’une organisation d’aide aux femmes. Le métier de raison et le métier de coeur.
  Diplôme(s) : MBA d’économie
  Année de fin d'études : 2014, si peu et si loin à la foi
  Quartier de résidence : Je vis dans le Queen’s, n’ayant jamais été un grand fan des autres quartiers new-yorkais, et il y est beaucoup plus facile d’y pratiquer ma passion
  Type de logement : Appartement de taille standard, avec deux chambres malgré tout. Je n’ai jamais souhaité vivre dans le luxe de toute manière. Les strasses et les paillettes ne me correspondent pas.
  Avec qui vis-tu ? : Je vis seul, accompagné de mes deux rats, Murad et Moundir.
  Date d'arrivée à NY : 1995, quand mon père a obtenu sa mutation. Un moment difficile au départ, mais je me suis rapidement habitué.
  Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? : Pittsburgh durant l’enfance, et New York uniquement par la suite
  As-tu de la famille à NY ? : Toute la fratrie est encore à New York. Mon frère Taylor ainsi que sa fille, la petite princesse Gwendoline, et mes deux soeurs, mes deux petites protégées, Cléophée et Séraphine
 

Cinq défauts et cinq qualités

Au niveau de tes qualité, tu es quelqu'un de très ouvert vers les autres, qui sera toujours là pour aider quelqu'un qui en a besoin. Tu es aussi quelqu'un qui aime prendre des risques, notamment lorsque tu tagues la nuit. Tu as aussi une forte tendance à vouloir protéger les personnes qui te sont chères, notamment tes deux soeurs que tu adores plus que tout au monde. Tu es aussi quelqu'un qui a une forte tendance à avoir une confiance aveugle envers les autres, ce qui peut te poser quelques problèmes parfois, car tu es quelqu'un qui est assez rancunier, et qui déteste se faire trahir et se prendre un couteau dans le dos. Parfois, tu es un peu trop protecteur malgré tout, ce qui fait que tu deviens parfois trop envahissant, même si tu es capable de t'en rendre rapidement compte.
 

Autres signes particuliers

Pas de signe particulier, mise à part peut-être qu’il préfère avoir une légère barbe, même si cela est impossible avec son métier de trader.
 

 

   
❝ Ma vie, mes choix

   
❝ Derrière mon écran


    Prénom : Nicolas
    Pseudo : Nico
    Age : 19 ans
    Pays /région : Nord Pas de Calais  
    Etudes/Travail :  Etudiant en histoire
    Avatar choisi : Brant Daugherty
    Type de personnage : Banque de liens
    Staff référent (si multicompte ou changement) : Eya ♥
    Comment es-tu arrivé là ? : Par un top-site dans mes anciens souvenirs
    Avis sur le forum : Toujours aussi top, avec des personnes toujours aussi exceptionnelles.
    Code à remplir :
       Réserver son avatar (après validation et si pv ou scénario)
   

Code:
<pris>Brant Daugherty</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u2568" class="COLO">✖</a> <a href="http://www.good-morning-america.org/t15888-famille-frere-et-soeurs-1-libre-3">Khris W. Doherty</a>
   Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
   
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Khris
    [b]NOM[/b] : Doherty
    </div></center>
   


   
Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

   Vous avez le choix entre deux groupes.


   Choix n°1 : Broadway
   Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Ce groupe correspond surtout à ma véritable passion, celle du tag engagé. J'espère sincèrement qu'un jour, mon travail pourra être reconnu et deviendra célèbre aux Etats-Unis et pourquoi pas dans le monde, mais je ne le souhaite pas pour ma propre célébrité. Je suis très bien comme je suis, je souhaite juste que mon travail devienne célèbre pour que le monde puisse ouvrir les yeux sur ce que je dénonce.

   Choix n°2 : Wall Street
   Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Wall Street, où le job de raison. Celui qui me permet de gagner très confortablement ma vie, et qui me permet aussi d'avoir un certain pouvoir sur les entreprises, sur les banques et sur l'argent. Mais c'est aussi un milieu que je déteste, car le pouvoir n'est pas quelqu'un qui me tente, loin de là.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicolens



Messages : 23
Points : 45
Date d'inscription : 14/05/2017

MessageSujet: Re: Fiche de Khris   Lun 26 Juin - 21:32


   
   
❝ Bref, vie de merde.

   


J'ai poussé mes premier cris le 6 octobre 1988. Je suis le premier fils de Gwendoline et de Steven Doherty. Je ne suis pas né à New York, mais de l'autre côté des États-Unis, à Pittsburgh plus précisément. La côté Ouest, ce lieu où le soleil vit en symbiose totale avec la beauté de la mer. Cette ville est importante pour moi, car c'est ici que j'ai appris à marcher, à parler, à écrire, à compter. J'y ai aussi vu la naissance de mon frère, Taylor, puis de mes deux soeurs, Séraphine et Cléophée. Nous sommes une fratrie normale, si on peut dire cela comme ça. Nous nous entendons tous très biens les uns des autres. Il n'y a rien de plus important pour moi que la famille. Je ne sais pas ce que je ferais sans elle, car, à mes yeux, c'est la famille qui nous pousse à donner la meilleur version possible de nous-mêmes, celle qui nous permettra de rendre les gens qui nous entourent heureux. Je suis quelqu'un de très protecteur avec ma famille, notamment avec Cléophée et avec Séraphine. Je ne me permettrais pas de laisser quiconque leur faire du mal, c'est quelque chose que je ne serais pas capable de me pardonner. Quant à Taylor, je sais que je peux lui faire confiance les yeux fermés, et qu'il sera toujours là pour m'aider, surtout ces dernières années où ma vie était plutôt agitée au niveau professionnel. Bien entendu, je n'oublie pas ma nièce, Gwendoline, une petite princesse qui me rappelle parfois ces moments où j'étais enfant, et que je voyais mes deux soeurs grandir sous mes yeux.

En 1995, nous avons quitté cette magnifique Côte Ouest pour partir de l’autre côté des Etats-Unis. Ce moment était difficile pour moi, car j’avais tous mes amis et toute ma vie qui allaient subitement changer. Malgré tout, étant le plus âgé, j’essayais de faire en sorte de ne pas montrer ma tristesse, même si cela était plutôt difficile. Dans un sens, je pense que cette épreuve m’a aidé pour la suite, et m’a rendu plus fort que je ne pouvais l’espérer. Très rapidement, à New York, je me suis intéressé rapidement au travail de mon père. Il était trader, et son job était la raison de notre déménagement. Rapidement, j’ai découvert une passion pour les chiffres et pour les calculs, si bien que j’ai décidé de suivre le chemin de mon père, et de faire des études d’économies, jusqu’à ce que je puisse rentrer dans le monde de la finance et rejoindre le prestigieux monde de Wall Street. Pendant ce temps, j’en avais profité pour prendre mon indépendance en prenant mon premier appartement, ce qui n’était pas bien compliqué avec la richesse de ma famille, et avec l’argent que le métier de trader allait me rapporter. En terme de condition de vie, je n’étais pas du tout à plaindre, et je ne me plaignais pas de toute manière à ce niveau là.

Non, la seule chose qui me faisait me plaindre, c’était justement ce monde de la finance. J’avais suivi les traces de mon père, et j’étais devenu trader, mais j’avais rapidement déchanté en voyant la réalité de ce milieu. Toutes ces personnes avec les dents longues, qui ne cherchaient qu’à manger les autres pour monter dans la hiérarchie et gagner le maximum d’argents. Tout cela ne correspondait pas à mon point de vue, à la réalité de la société et à ce que je voulais faire. Ce travail ne me plaisait plus désormais, mais je continuais de le faire, car je n’avais rien d’autres qui me permettrait de gagner ma vie, et que mes parents m’avaient appris à toujours profiter de la sécurité d’un emploi, car on ne sait pas le sort que la vie pourrait nous jouer. Malgré tout, pendant ce temps, j’avais découvert quelque chose d’autre, quelque chose qui me paraissait anodin au départ, mais qui est devenu la chose que je préférais faire dans la semaine, et qui me plaisait plus que tout au monde. J’avais décidé de rejoindre une association qui avait pour but de conseiller, de protéger et d’aider les femmes qui en avaient besoin. Cela était difficile au départ, car nombre de ces femmes souffraient à cause d’autres hommes et ne souhaitaient pas être aidés par un homme. Elles avaient beaucoup de mal à me faire confiance, mais cela m’a permis de voir les choses autrement. J’ai pu voir la puissance des mots, la manière dont de simples phrases sont capables de redonner confiance, de rendre le sourire. Les mots sont bien plus importants que l’argent dans ce monde, et cette association est bien plus importante que le monde de la finance, ou que mon monde de trader.

Cependant, même si j’essayais de faire le mieux possible pour aider les femmes, je me rendais compte que les mots ne fonctionnaient que lorsque l’on avait une personne en face de soi qui souhaitait entendre ces mots. Je me rendais rapidement compte dans le monde de la finance que l’on ne comprenait pas les droits des femmes, que cela était même sujet à des moqueries ou à des blagues misogynes parfois. Et j’avais beau essayé d’expliquer les choses, cela ne changeait rien. Un jour, en rentrant à mon appartement au Queen’s, car je détestais Manhattan désormais et j’essayais d’y passer le moins de temps possible, je suis passé devant cette cette porte de garage. Et c’est à ce moment là que j’ai compris la puissance du dessin. Je suis resté plusieurs dizaines de minutes devant cette image, comprenant ce que je pouvais faire désormais. J’avais toujours adoré dessiner quand j’étais enfant et adolescent. Et, même si j’avais arrêté cela, je décidais de reprendre. Je décidais de taguer la nuit, dans la plus grande discrétion. Mais pas des tags anodins non, je voulais faire comme Banksy, cet homme inconnu qui devenait une sorte d’idole que je souhaiterais rencontrer un jour, même si je savais que cela avait peu de chances de se produire. Je voulais faire du street art engagé, en l’honneur des droits des femmes. Je pris un peu de temps avant de faire mes dessins dans la rue, le temps de me réhabituer, mais petit à petit, j’ai commencé à sortir la nuit. Le sommeil n’était pas un problème car j’étais un grand consommateur de café et car j’avais l’habitude de ne pas beaucoup dormir en tant que trader. Je n’étais pas quelqu’un de très connu, même si quelques personnes avaient remarqués mes créations. Je commençais parfois à me balader sur des forums, et à m’amuser des personnes commentant mes dessins et se demandant à quoi pouvait ressembler la femme derrière ces dessins. Comme si seule une femme pouvait défendre la cause féminine …

Si j’avais assez de temps pour cumuler mon métier de trader, mon bénévolat dans l’association caritative et mon activité nocturne, c’est parce que j’étais célibataire. Par le passé, en 2010-2011, j’avais aimé une femme. Plus que tout au monde. Cependant, quand elle était partie subitement, du jour au lendemain, cela avait été une destruction totale. J’avais l’impression que je ne pourrais jamais vraiment faire confiance à quelqu’un, que je ne pourrais plus jamais être avec quelqu’un. C’était une situation très difficile, car j’avais pris l’habitude de faire confiance aux autres, une confiance presque aveugle, et j’avais l’impression que cela me revenait en pleine face. Depuis cette période, je n’avais jamais eu quelqu’un avec qui cela avait été aussi sérieux. Evidemment, j’avais eu quelques relations, mais cela n’a jamais vraiment duré et cela n’avait jamais été aussi fort qu’avec cette femme.


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fiche de Khris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche d'identité] Feodora Raspakov
» [Fiche] Fairy Tail
» [Fiche] Code Geass
» [fiche]Bleach
» [Fiche] judoBoy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wild rosen. :: Fiche terminée-
Sauter vers: